FU Freeform / Universal

, par  MiKaël Navarro , popularité : 99%

FU (Freeform / Universal) « le jeu de rôle libre et universel de Nathan Russel » est un système de jeu générique permettant de jouer dans l’univers souhaité par le MJ et ses joueurs.

Sur le 4ème de couverture de l’édition Stellamaris, on apprend que Nathan Russel est Australien, que le système de jeu motorise l’excellent jeu de rôle Wastburg publié chez Les XII singes, et que « FU » peut tout aussi bien servir pour une partie rapide, prête en quelques minute, que comme base pour créer un jeu de rôle complet.

Un personnage de FU est défini par :

  • 1 concept définissant le type de personnage ou son activité (en général un substantif – souvent la profession du PJ – et un adjectif)
  • et 4 descripteurs : Corps (Body), Esprit (Mind), Atout (Edge) et Faille (Flaw) représentant respectivement les traits marquants physiques et mentaux, une capacité particulière et une faiblesse du personnage.

Pour chacun d’eux, le joueur donne un qualificatif, une expression ou une phrase.

Le joueur indique ensuite :

  • 2 objets d’équipement (qui s’ajouteront à l’équipement standard pour la profession du personnage),
  • sa description (apparence, caractère, son passé, ses buts, amis, …),
  • et 1 motivation (Drive).

Cette dernière est complétée par les réponses à trois questions :

  • Que voulez-vous ?
  • Qu’est-ce qui vous arrête ?
  • Qu’allez-vous faire ?

Enfin, une phrase définit 1 relation avec au moins un des autres PJ.

FU utilise pour la résolution d’actions des dés standards à 6 faces.
Pour résoudre une action, ramenée à une question fermée (réponse Oui/Non), le joueur lance 1 dé en essayant de « ne pas fair d’impair ».
Un résultat pair indique une réussite et un résultat impair un échec, plus grand étant le résultat du dé, meilleur celui de l’action :

Jet Obtenez-vous ce que vous voulez ?
6 Oui, et…
4 Oui…
2 Oui, mais…
5 Non, mais…
3 Non…
1 Non, et…

On note ici l’approche « narrativiste » du système. Les succès & échecs – les « et » et les « mais » – ajoutent un qualificatif supplémentaire, souvent :

  • une condition (des effets physiques, mentaux ou sociaux ; ex. en colère, piégé, étourdi, effrayé, aveuglé, blessé, fatigué, affamé, mourant, ...),
  • ou un détail (relatif à l’environnement ou à la scène).

Les descripteurs, équipements, conditions, circonstances (détail), … peuvent amener des Modificateurs qui changent le nombre de dés à lancer (1 dé supplémentaire par modificateur).
Si les modificateurs sont positifs, le joueur prendra comme résultat le meilleur des dés, sinon le pire.

À noter que seul les joueurs lancent les dés, aussi dans une opposition ou même un combat on rassemblera tous les bonus et malus applicables comme précédemment.
Le duel est gagné en case de résultat paire, sinon, sur un impair, l’adversaire prend l’avantage.

Enfin le personnage dispose d’une ressource supplémentaire, les points de FU (généralement 2 au départ), qui lui permettront :

  • soit de rajouter un dé avant de les lancer,
  • soit de relancer un ou plusieurs dés.

Ces points sont gagnés pour les actions "cool" du personnage qui surprennent les autres joueurs, les font rire, …